Nos actualités > Les jardins partagés : faire vivre ensemble la nature en ville
NOS ACTUALITÉS

Les jardins partagés : faire vivre ensemble la nature en ville

23/02/2024

Apparus en France à la fin des années 90, les jardins partagés sont le fruit d’un double héritage : celui des jardins ouvriers créés au XIXe siècle (rebaptisés ensuite jardins familiaux), et celui des communities gardens d’Amérique du Nord apparus dans les années 70.

Des lieux d’échanges et de proximité

Aujourd’hui, il en existe plusieurs centaines officiellement recensés, mais leur nombre est certainement supérieur tant ces lieux d’échanges et de vie collective peuvent se développer dans une grande diversité de contextes : espaces publics aménagés par des collectivités ou des associations, supports pédagogiques installés dans les écoles ou encore jardins privés au sein de résidences ou d’entreprises… Mais toujours des lieux de proximité, qui créent du lien entre toutes celles et ceux qui contribuent à leur gestion, et peuvent parfois être des vecteurs d’insertion sociale et de solidarité.

De nouvelles formes de circuits courts

Dans un contexte urbain qui manque de verdure, leurs apports sont précieux : ils permettent de se reconnecter à la nature, d’éprouver le rythme des saisons et du temps qui passe à travers les différentes étapes des cultures, de sensibiliser les enfants à la biodiversité et à la nécessité d’économiser l’eau…

Ce sont aussi de nouvelles concrétisations des circuits courts : ils offrent la possibilité de cultiver ses légumes toute l’année et ainsi de bien se nourrir à moindre coût. Pour les petits écoliers, les parcours dès la maternelle peuvent même inclure des cours de cuisine où ils apprennent à préparer eux-mêmes ce qu’ils ont planté et fait pousser patiemment !

Une diversité d’options et de buts de mise en oeuvre

C’est dans cette idée de favoriser les bienfaits des jardins partagés que le Crédit Agricole Centre-Est soutient des projets qui reflètent la diversité des options et buts de mise en œuvre : carrés potagers dans une école, verger partagé inscrit dans une optique de transmission des savoirs, forêt-jardin accueillant des ateliers pédagogiques, « jardin des sens » en milieu hospitalier à visée thérapeutique… Création de lien intergénérationnel, sensibilisation aux effets du changement climatique, simple plaisir de jardiner avec ses voisins ou encore initiative d’inclusion sociale pour permettre à des publics défavorisés de bénéficier d’une alimentation saine et de saison… quel que soit l’objectif recherché, la formule chère à Voltaire « Il faut cultiver notre jardin » se déploie plus que jamais dans la belle dimension d’un nouveau vivre ensemble.

 

Exemple de soutiens :

Personne qui jardine

Une forêt-jardin au fort de Sermenaz (Neyron, 01)

 

L’association Forts pour demain a entrepris la création d’une forêt-jardin, sur le site de l’ancienne batterie militaire de Sermenaz. Une forêt-jardin est un jardin créé sur le modèle de la forêt naturelle, qui a la particularité d’être composé d’espèces utiles à l’homme.

 

Lire la suite

Fille qui jardine

Un jardin pédagogique à l’hôpital (Bron, 69)

 

Un jardin pédagogique, d’une superficie de 1 600 m2 , va être implanté au sein de l’hôpital Femme mère enfant. Il sera accessible aux jeunes patients de l’hôpital, mais également aux professionnels de santé.

 

Lire la suite

Personnes qui jardinent

Gaïa : des liens fertiles pour une terre solidaire (Lyon, 69)

Depuis maintenant 2 ans, l’association Gaïa Lyon œuvre au sein de jardins solidaires au service de personnes fragiles, ou non, afin de les sensibiliser à l’agriculture, à la biodiversité et à l’alimentation saine tout en créant des liens. Bien plus qu’une forme de pratique agricole, l’agriculture urbaine est pour eux avant tout un projet d’inclusion.

 

Lire la suite

Jardins enfants

Installation de bacs potager dans la cour de la maternelle (Saint Germain du Plain, 71)

 

Projet d’installation dans la cour de maternelle de bacs bois potager ou les enfants feront leur première semence à l’aide d’un instituteur référent. Les enfants pourront participé de la semence à la récolte ; apprendre a gérer l’eau ; travailler sur les senteurs, les odeurs, grâces aux plantes aromatiques.

 

(Projet soutenu dans le cadre de notre Grande Cause Mutualiste 2023)

Personnes qui jardinent

Création d’un verger partagé à (Saint-Maurice-de-Beynost, 01)

 

Projet d’installation d’un verger partagé derrière la gare qui permettrait un entretien des sols et l’attrait des insectes pollinisateurs, un lien social et convivial entre jardiniers et une transmission de savoirs et savoir-faire entre les générations.

 

(Projet soutenu dans le cadre de notre Grande Cause Mutualiste 2023)

Jardin partagé de Saint Sor’Liens (Saint Sorlin en Bugey, 01)

 

L’objectif du jardin est d’offrir aux habitants un cadre naturel, propice au partage, permettant d’organiser divers ateliers et événements pour faire connaître et échanger autour des pratiques du jardinage, de poser les bases d’une résilience alimentaire, de protéger et développer
la biodiversité, mais également de former et sensibiliser les plus jeunes en accueillant des groupes scolaires du Lycée
et de l’école primaire.

 

(Projet soutenu dans le cadre de notre Grande Cause Mutualiste 2023)

Partager

Autre actualité

L’agriculture urbaine, créatrice de lien social

Plus que des jardins partagés, un lieu créateur de lien social. L'association Gaïa Lyon développe l'agriculture urbaine, forme émergente de pratiques agricoles en ville, dans le but de lutter contre l’exclusion et la pauvreté.
Lire l'article